Po Hoakang Danifa

Jeune général ambitieux

Description:

Mission: M’élever ou élever un membre de ma fratrie à la tête de la Commanderie des Mille Batailles. S’assurer de voir l’héritage, l’honneur et la réputation du clan Haokang Danifa survivre à ceux d’Aramoto Danifa et de ses plus proches collaborateurs.

Duty: Apporter la gloire à ma famille.

Craving: Bien paraître, recevoir des félicitations.

Problem: Hated Enemy (le Shu Riyan Danifa semble me détester profondément.)

Body 3 Coordination 3 Sense 3
Parry 4+MD Weapons: Swords 5 Direction 2
Hearing 2
Sight 2
Charm 1 Command 3 Knowledge 3
Graces 5 Inspire 4+MD Language: Dindavaran 3+MD
Language: Imperial 2+ED
Language: Ob-lob 2
Language: Opetkan 1
Language: Truil 2
Language: Uld 2
Lore 1
Strategy 4+MD
Tactics 5

Advantages:

  • Followers 3 (10 nobles dindavariens. Threat 3) [6 sont toujours vivants]
  • Indomnitable 1
  • Linguist 3
  • Possession 1 (Bodinda)
  • Possession 1 (Bodinda)
  • Status 3
  • Wealth 3
  • Thick Headed 1

Esoteric Disciplines:

Strategic Education

  • Fight Another Day
  • Stroke the Fire
  • Condemn Tomorrow
  • Strategic Adaptation

The General’s Visage

  • Words of Iron
  • Hearth-Hardening Rhetoric
  • I Say Only Endure

Martial Techniques:

Guai’s Path

  • Cling Like a Lover
  • Long Running Strike
  • Share the Corpse’s Breath

Iron Tortoise Technique

  • Iron Parry

Experience:

  • 42XP (+3XP Hated Enemy, +25XP Linguist, +1XP Mission) reçus au total;
  • 2XP toujours en banque au début de la dernière session de jeu.
Bio:

Faits marquants

Plus jeune, Po a subi une défaite militaire contre une troupe de l’Empire et a été pris en otage. Source d’humiliation pour lui, cet évènement plutôt fâcheux lui a permis d’en apprendre beaucoup sur les tactiques et stratégie de l’Empire, et de réaliser que les lois de la guerre doivent parfois être contournées, si on veut pleinement réaliser son potentiel martial.

En tant que fils aîné, Po s’attendait à recevoir le titre de Riyan de la Commanderie des Mille Batailles à la suite de son père. Cependant, lorsqu’Akomo Haokang Danifa a été exécuté par les ordres du Shu Riyan Danifa, c’est Tiaku, son oncle, qui lui a été préféré. Po a tout de même gardé sa position de Geguo.

Po dirigeait les troupes de la Commanderie des Mille Batailles lorsqu’elles ont écrasé la révolte du noble-rénégat Tarkan.

Suite à une enquête concernant des disparitions mystérieuses au sein de la province, Po s’est fait retirer son poste de Geguo par son oncle à la demande de membres de l’entourage du Shu Riyan Danifa. Suite à cet événement, sa soeur, son frère, le marchand Paoku, le Truil Varrick et lui-même ont fondé la Conspiration de la Mille et Unième Bataille.

Il a remporté l’épreuve de stratégie (ex aequo avec Bao Konig Xingshao, son ancien maître) au Tournoi des 250 Constellations.

Il commandait les troupes de la Mille et Unième Bataille lorsqu’elles ont résisté avec succès à l’assault de leur camp par la Commanderie des Mille Batailles et des créatures mort-vivantes. Il a également supervisé l’assault et le bref siège qui a permis de saisir partiellement la ville d’Ektara.

Po a dirigé les négociations avec son oncle pour la réintégration de la Mille et Unième Bataille au sein de la commanderie. Il a alors repris son titre de Geguo.

Il commandait les troupes de la Commanderie des Mille Batailles contre le Shu Riyan Aramoto Danifa au bord de la rivière Kwai. Il y subit une humiliante défaite, y perdant sa mère, Irana Meiren, qui se sacrifie afin de couvrir la retraite de ses hommes. La vie de son frère est pour sa part sauvée par l’intervention courageuse (et suicidaire) de la mercenaire Pearl.

Le Riyan Tiaku et de la plupart des officiers de la commanderie sont tués lors de l’assault d’Ektara par le Shu Riyan Aramoto Danifa. Leur courageux sacrifice permet à Po, Megumi, Takiro, Varick, Sokorakiu et Xian de regagner la Citadelle du Corbeau en compagnie de nombreux roturiers ayant pu être sauvés du massacre. La mort de l’Ours du Sud laisse les destinés de ce qui reste de la Commanderie des Mille Batailles entre les mains de Po et de sa fratrie.

Responsable en partie des malheurs de la Commanderie des Mille Batailles aux yeux de la plèbe, Po abdique en faveur de son frère Takiro, afin de rehausser le moral des roturiers et prévenir tout risque de mutinerie parmi ceux qui ont survécu au massacre d’Ektara. Takiro Haokang Danifa prend ainsi le poste de Riyan qui avait été laissé vacant par la mort de Tiaku, l’Ours du Sud.

Suite à une attaque surprise contre les occupants d’Ektara, Po sera presque capturé par les mercenaires lancés à ses trousses. Seule l’intervention de Sokokariu lui permet d’échapper à ses nombreux poursuivants.

Perceptions des autres

Sa famille immédiate : Lors de l’enquête qui a mené à l’exécution de son père, le Riyan Akomo Haokang Danifa, Po était le seul membre de sa fratrie à être présent dans la Commanderie des Mille Batailles. Pour cette raison, Po a pendant un long moment entretenu un certain ressentiment à l’encontre de son frère et de sa soeur qui avaient, selon lui, fuit leurs responsabilités. Depuis la fondation de la Mille et Unième Bataille, Po a réalisé qu’il pouvait compter sur la loyauté de Megumi et de Takiro. Po a enfin compris que leurs imperfections peuvent s’avérer être des atouts. Po a été grandement ébranlé par le décès de sa mère, qu’il considérait comme sa principale alliée et conseillère. Suite à sa réintégration au sein de la Commanderie des Mille Batailles, Po avait décidé qu’il se soumettrait entièrement aux volontés de son oncle. Po a été impressionné par le courage et la détermination de l’Ours du Sud, qui s’est sacrifié afin de donner à la Commanderie des Mille Batailles et la famille des Haokang une chance de survie. Po n’est pas certain que Takiro soit suffisamment préparé pour sa nouvelle position d’autorité. Il entend cependant faire tout en son pouvoir pour que son frère réussisse et se maintienne en poste.

Les autres nobles : Si ceux de la province Danifa sont des rivaux potentiels, ceux de l’extérieur peuvent s’avérer des alliés inestimables. Po tente toujours d’être d’une courtoisie irréprochable à l’endroit des descendants de Dindakuan et s’attend à recevoir le même traitement de ceux-ci. Les actions du Shu Riyan Danifa et de ses sbires lui ont cependant enseigné que certains n’hésitent aucunement à mettre de côté l’honneur qui les rendrait autrement prévisible et trahir sans vergogne les idéaux de la nation. S’il se croyait opportuniste, jamais Po ne serait allé aussi loin qu’eux. Les événements fâcheux qui ont suivi l’exécution de son père l’ont confirmé dans sa volonté de les remplacer éventuellement. Po a désormais la certitude absolue que ses ambitions personnelles concordent parfaitement avec les intérêts supérieurs du Dindavara. Avec le massacre d’Ektara et la perte de sa position de leadership au sein de la Commanderie des Mille Batailles, Po entretient désormais le désir ultime de voir, de son vivant, Aramoto Danifa et ses plus proches collaborateurs mourir dans le discrédit et le déshonneur.

Les roturiers : Po, comme beaucoup de nobles dindavariens, a toujours appréhendé les roturiers avec un certain paternalisme éclairé. S’ils avaient une certaine utilité, notamment dans la gestion et l’accumulation de richesses, il percevait chez ceux-ci un manque de courage et de détermination déplorable. La faiblesse de la Commanderie des Mille Batailles suite à l’exécution de son père et, par la suite, la précarité de la rébellion de la Mille et Unième Bataille, l’ont obligé à collaborer de près avec des roturiers; et de réaliser que la grande caste était en fait fortement dépendante de la petite. Po a perçu un degré de courage (voir même de bravoure) surprenant chez le riche marchand Paoku et le très coloré Prince des Orphelins. Ces deux roturiers se sont investis sans réserve dans la cause de sa fratrie et n’ont pas hésité à mettre leur vie en danger pour le bien commun. Ils se sont sacrifiés avec noblesse, sans réel espoir de gratifications ou de reconnaissance immédiates. Po se sent grandement responsable du décès des deux roturiers : Il aurait du mieux les protéger. En ce qui les concerne, sa caste a définitivement failli à sa tâche.

Les étrangers : Po a longtemps vu les étrangers comme de simples curiosités à la fois dangereuses et potentiellement enrichissantes. Par leur nature, ils sont imprévisibles, mais peuvent apporter de nouvelles façons de faire en tactique comme en politique. Sans compter qu’ils seront souvent prêt à faire ce qu’un noble respectable ne ferait jamais personnellement. Po est venu cependant à percevoir en Varrick et Sokokariu des alliés estimés. Bien qu’il n’hésiterait pas à les sacrifier pour l’avancée de sa cause ou celle de sa fratrie, il entretient à leur endroit une loyauté bien supérieure à celle qu’il réserverait à d’autres membres de sa propre caste. De plus, il considère que Sokokariu lui a sauvé la vie, une dette qui sera difficile à rembourser. Bien entendu, cette faiblesse à leur endroit doit demeurer secrète.

Po Hoakang Danifa

Les Héros de Dindavara FXR hugolabreche