Les Héros de Dindavara

1. Une révolte annonciatrice

Tiaku, riyan demande aux personnages joueurs (PJ), soit ses neveux et sa nièce, ainsi que Paoku et Varrick (qui s’invitent) de s’occuper d’une rébellion dont le dernier fait d’armes fut l’assassinat d’un chef de bannière (Geguo). Après enquête, les PJ comprennent que la révolution est le fait d’un petit groupe de jeunes nobles et de roturiers insatisfaits du pouvoir en place, le tout, mené par Tarkan, le fils du geguo assassiné. Les PJ mènent une force militaire contre le campement des rebelles et les matent. Tarkan est capturé mais révèle que le riyan ne fait rien pour lutter contre les disparitions de plusieurs roturiers. Les PJ ne le croient pas, mais Megumi s’éprend temporairement de lui. Il est néanmoins exécuté par ordre du riyan qui nie cette histoire ridicule de disparitions.

En même temps, la venue d’un ambassadeur Uld et de ses trois enfants (des adolescents peu commodes) complique la tâche des PJ, surtout quand les trois enfants décident d’attiser les flammes de la rébellion en parlant du système social Uld.

View
2. Tout bascule

Les PJ décident finalement d’enquêter sur la disparition des paysans, que ne peut désormais nier le riyan, suite à la volatilisation d’une patrouille envoyée par Po pour vérifier l’état d’un maître-forgeron dans le nord de la commanderie. Les PJ apprennent l’existence d’un complot (audacieux ou perfide, c’est selon) qui va ainsi : le Shu Riyan Danifa abrite des séparatistes impériaux et désire utiliser leurs talents nécromantiques pour attaquer l’Empire. Malheureusement, pour ce faire, ils avaient besoin de corps et le Shu Riyan Danifa était bien prêt à sacrifier quelques « roturiers inutiles » pour créer une armée de morts-vivants.

Les PJ investissent la forteresse, située dans la commanderie d’à-côté, et peuvent y voir des envoyés du Shu Riyan avec qui une discussion passablement agressive est entreprise.

Leur oncle révèle alors à Takiro le pot-au-rose. Le plan consiste tout d’abord à tuer le Hai Riyan (ce qui libèrera les Dindavara de leur serment de non-agression) puis d’utiliser pour un temps les morts-vivants avant de s’occuper de leurs maîtres. Sur ordre du Shu Riyan, il doit néanmoins démettre Po de son grade pour avoir outrepassé ses pouvoirs (et fait chier ses agents). Le grade est offert à Takiro qui, bien qu’il trouve que ce serait une petite vengeance agréable contre son frère, refuse estimant que le plan est peu honorable et indigne de nobles dindavars.

Leur oncle décide donc de les séparer en leur donnant chacun des ordres visant à les éloigner. Les PJ, comprenant la manœuvre, décident plutôt de prendre le maquis et organiser une rébellion pour reprendre le contrôle de la commanderie.

View
3. Nous aussi, on veut jouer à Conan le barbare
Donjon et Dragon pour adultes

Varrick révèle aux autres PJ son secret concernant Irana Meiren, la mère des trois nobles. Ils décident d’aller la voir dans les landes Truil et la convaincre de porter main forte à leur cause.

Sur le chemin, ils voyagent à travers les terres du Clan Burai, dont une petite région montagneuse est prise avec un problème de démons. Ils vainquent deux démons dans une tempête de neige, en plus de faire échouer une tentative d’assassinat sur leur personne par une Opetkan dont les services ont été retenus par le Shu Riyan Danifa.

Plus tard, dans les landes Truil, ils arrivent finalement à la tribu de Varrick, qui est justement sous attaque d’une armée Uld aidée de deux sorciers. Malgré les efforts des PJ, les Truils perdent la bataille et en sortent très vulnérables. Les retrouvailles avec leur mère, Irana Meiren, suscitent différents sentiments. Po et Takiro semblent assez contents, mais Megumi n’hésite pas à s’en prendre verbalement à sa mère « qui a abandonné son père ». De son côté, Paoku, capturé par les Ulds, réussit néanmoins à s’échapper avec la fille du chef de la tribu Truil et ancienne petite amie de Varrick.

Varrick, dont la présence est tolérée par la tribu en ces temps de crises, a une discussion difficile avec son amour de jeunesse (avec qui une certaine frasque a mené à son exil). Il lave son honneur en la tuant d’une flèche à la tête et réussit à prendre la tête de la tribu.

Les PJ apprennent l’existence d’une relique recherchée par les Ulds et gardée par une autre tribu Truil, les Lames Écarlates. Ces Truils sont les descendants d’un groupe qui vivait dans une cité antique gouvernée par une lignée de prêtes. Ils veulent maintenant empêcher les autres d’y accéder vu le caractère dangereux. Les PJ décident néanmoins d’y aller, après avoir convaincu les Truils et fait certaines concessions. La vérité est néanmoins tout autre : la relique n’est qu’un bel objet (un crâne fait d’un rubis immense) sans pouvoir magique. La « magie » provient en fait d’un démon puissant qui dort dans un puits profond contenant de la lave volcanique. Malheureusement, ce démon clame la vie de Paoku (qui avait décidé de le narguer!) et transforme profondément Megumi, destinée à être « sa femme ». S’il la rend plus belle (même trop), il lui vole une partie de son âme et lui donne une aura de corruption.

View
4. Retour à la maison

Les PJ (sauf Paoku qui est mort) et Irana Meiren retournent au Dindavara. À la frontière, Varrick décident néanmoins de rester parmi les siens. Pendant leur absence, leur oncle a néanmoins réussit à noircir leur portrait auprès des voisins et à l’intérieur de la commanderie (perte de 1pt d’Influence à la compagnie). Le Prince des Orphelins et Sokokariu joignent aux PJ. L’un pour venger les roturiers morts, l’autre parce qu’il croit qu’il s’agit de la meilleure façon de récupérer son héritage, vu que le fils légitime de Paoku semble avoir amélioré ses relations avec le riyan actuel.

Les PJ décident donc de tenter de convaincre Amina Danifa, une autre riyan, de les aider, après avoir su que cette dernière avait des relations plutôt tièdes avec le Shu Riyan. Ils déjouent une tentative d’assassinat contre elle qui impliquait de remplacer un de ses gardes du corps par un sosie.

Les relations s’améliorent – grâce à et certains se disent que les “enfants ingrats” ne sont peut-être pas aussi pires qu’on le dit.

View
5. Le Tournoi des 250 Constellations
Ready to Rumble!

Les PJ entendent parler d’un tournoi organisé par le Shu Riyan Xingshao, grand clan prestigieuse qui compte le Hai Riyan actuel dans ses rangs. 250 invitations ont été transmises, ce qui fait 50 à chacun des clans.

Après enquête, les PJ réussissent à obtenir trois invitations. Une fut remise par Anima Danifa [voir chapitre précédent], tandis que, grâce à la compagnie et à magie du Prince des Orphelins, les autres invitations furent, pour l’une, achetée, pour l’autre, extorquée par la menace.

Megumi participa à l’épreuve d’équitation. Après une course assez ordinaire, elle put néanmoins se reprendre lors de la joute en mettant K.O. son adversaire, Tao-Li Danifa, une fidèle de son oncle « usurpateur » (selon les PJ qui désirent néanmoins la recruter) et l’emporta, gagnant par le fait même l’estime de plusieurs et une invitation à la chasse avec le Shu Riyan Xingshaò. Avec sa beauté légendaire (et avec les talents de conteur du Prince des Orphelins), elle suscita bien de l’intérêt des participants et des spectateurs du tournoi, comme on le verra plus tard.

Po participa quant à lui à l’épreuve de stratégie, qui était un tournoi de Grandes Armées, le jeu de simulation militaire. Il finit en final avec une partie nulle contre son ancien maître en la matière. Même s’il n’avait pas gagné tout à fait, son respect envers ses adversaires lui valurent beaucoup d’appréciation (et une invitation du Shu Riyan Xingshaò).

Capitalisant sur leur succès, les PJ organisèrent une petite réception improvisée pour célébrer les talents qui avaient été dévoilées lors des épreuves. [Treasure+Sovereignty pour monter Influence].

De son côté, suite aux informations obtenues par le Prince des Orphelins, Takiro participa à « l’Autre Tournoi », celui-ci arrangé par la pègre mais auquel participaient certains nobles moins scrupuleux. Dans un combat particulièrement violant, il contraint à l’abandon La Brute, un solide gaillard qui lui tordit assez sévèrement le bras gauche, rendant ce dernier inutilisable pour le soir. Heureusement, grâce à une combine impliquant des paris, Takiro et le Prince des Orphelins réussirent à doubler leur (maigre) fortune.

Sokokariu, après s’être saoulé considérablement, pût trouver un guérisseur qui chargeait assez cher, mais dont la magie put guérir le bras de Takiro.

Po assista à l’épreuve de tir à l’arc et put constater l’antipathie de certains membres des clans Xueidei et Meiren, dont des représentants se rendirent en finale. C’est un Xueidei qui gagnat l’épreuve.

Les éliminatoires de l’épreuve de Duel commencèrent et Po et Takiro gagnèrent sans problème le droit de participer aux quarts-de-finale. Si Takiro put battre son adversaire, un lancier du clan Burai, Po ne fut pas très chanceux et fut contraint de se rendre aux mains de Xia Ven Xueidei dont la tactique était «plutôt déconcertante » (il s’agissait d’esquiver, puis de sauter derrière son adversaire et l’étrangler). Le Prince des Orphelins put cependant remarquer un éclat particulier dans les yeux de Xia Ven Xueidei, celui de l’amour. Il réussit à la convaincre d’aller « parler » à Po après sa défaite.

Pendant la soirée, le Prince des Orphelins et Sokorariu se rendirent au tournoi illégal, pendant que Takiro tentait de guérir de ses blessures et que Po était en conversation avec Xia Ven Xueidei. La conversation s’éternisa et finit par un long baiser qui laissa Po songeur. Sokokariu, de son côté, finit davantage avec le baiser de la mort, poignardé à trois reprises au torse, il fut contraint de se rendre et ne récupéra pas sa mise.

View
6. Le Tournoi des 250 Constellations se poursuit
Amour, mort et haiku!

En demi-finale, Takiro affronta Xian Dara Xingshao, un des gardes du corps du Shu Riyan. Malheureusement, le style très défensif de ce dernier ne lui fut pas d’un grand secours contre Takiro qui réussit à le contraindre à se rendre après avoir presque coupé le bras.

De son côté, Xia Ven Xueidei eut moins de chance. Bien que Xia semblait initialement en contrôle du combat contre Tetsu Danifa, l’aide de camp du Shu Riyan Danifa et une brute notoire, elle fut décapitée par son adversaire. Po et certains autres purent néanmoins voir qu’il ne s’agissait plus d’un duel, mais d’un assassinat car elle avait déclaré forfait et Tetsu l’avait clairement vu.

Tetsu Danifa plaida et convainquit les arbitres qu’il n’avait pas vu le signe de soumission. Il fut donc autorisé à passer à la finale. Enragés de cette décision, les membres du Clan Xueidei se levèrent tous et quittèrent l’estrade comme un seul homme, suivis par Xian Dara Xingshao qui tenta de calmer le jeu.

Po, sortant de sa réserve habituelle et aveuglé par la perte de cette nouvelle flamme, demanda à son frère de tuer Tetsu Danifa en vengeance.

La finale commença. Malchanceux, Tetsu Danifa ne réussit pas à blesser son adversaire de façon significative et se faisait taillader calmement par Takiro. À la fin, jouant le tout contre le tout, Tetsu Danifa utilisa une technique rare pour casser l’épée de Takiro qui, comme on se rappelle, tenait l’âme de son père. Avant que Takiro ne puisse réagir, il se rendit, avec un regard sarcastique.

Takiro, tourmenté entre la vengeance contre un être exécrable et son honneur, choisit le dernier et ne poursuiva pas son adversaire. Les gardes Xingshao s’avançaient déjà pour éviter un incident.

Takiro reçut son prix du Shu Riyan Xingshao, un dinda contenant l’esprit d’un lion, assorti d’une garde dorée magnifique.

Xian Dara Xingshao, qui s’était épris de la belle Megumi, alla voir le Prince des Orphelins pour que ce dernier lui rédige un poème qu’il pourrait déclamer à sa belle. Le Prince des Orphelins sentant qu’une telle personne pourrait certainement être utile à ses projets, accepta avec joie. Xian fut néanmoins pris de remord devant une telle imposture intellectuelle et indiqua qu’il garderait le poème mais qu’il en rédigerait un lui-même.

Pendant le banquet, Po, Takiro et Megumi, ayant chacun gagné une épreuve purent s’assoir à la table d’honneur (bien qu’assez loin du Shu Riyan) et assisté au concours de poésie dont le thème était le thé.

Xian Dara Xingshao regarda Megumi puis se tourna vers l’assemblée et déclama :

Couchant d’automne –
la chaleur du thé au lait
et de tes lèvres

Le gagnant fut cependant le très âgé Bao Konig Xingshao, maître de stratégie et tactique et ayant enseigné à Po qui récita :

un bol de thé chaud
dans mes vieilles mains malades –
l’été en hiver

Vu ce qui s’était passé, nul n’était surpris de constater l’absence de Tetsu Danifa au banquet. D’autres ne furent pas surpris de constater que Dara Xian Xingshao et Megumi s’étaient éclipsés.

Les PJ ont tenté de convaincre le clan Xingshao que Tetsu Danifa était déshonnorable et servait un shu riyan déshonorable. Malheureusement, ils ont échoué, le clan Xingshao dans son ensemble ne préférant pas se mêler des affaires d’un autre clan, ce qui pourrait créer une crise politique.

View
7. Le Tournoi des 250 Constellations se termine
De la romance et de la salacité

Vers la fin du banquet, Megumi accepta l’invitation de Xian Dara Xingshao de la rejoindre. Les deux quittèrent le banquet et chevauchèrent vers un promontoire qui offrait une vue complète des festivités dans la plaine. Ils discutèrent pendant un bon moment et Megumi apprécia énormément le charme combiné à la gêne du garde du corps du Hai Riyan. Elle promit de le revoir après un chaste baiser.

De son côté, Takiro discuta avec certaines vieilles connaissances et d’autres plus nouvelles. Les propos tendaient vers le pays qui devrait être envahi le premier aux problèmes d’harmonie du Clan Danifa. Un vétéran le mit en garde à l’effet que le Clan Danifa, s’il continuait à ne pas être uni, pourrait revivre la capture de sa capitale par une armée étrangère.

Le Prince des Orphelins fut invité à adresser quelques mots bien tournés à l’assemblée. Il le fit dans un langage peut-être suranné, mais qui plaisait aux nobles et reçut une bourse pleine de Marks d’or en échange. L’échange suivant eut également lieu entre un roturier un brin éméché et le gitan devin-poète :

Servant – _C’était pas très drôle. _
Prince des Orphelins – Il faut savoir s’adapter à son public.
Servant – En tout cas, je ne t’inviterai pas à mon mariage.
Prince des Orphelins – Ne t’inquiète pas, ta femme va m’inviter à ton mariage.

La soirée prit fin et, le lendemain, la route vers la maison commençait pour tous.

Les succès des PJ eurent des bénéfices bien plus grands qu’une simple gloire personnelle. Les rangs de leur compagnie s’enrichirent de soldats intéressés à combattre pour des héros aussi talentueux, tandis que les membres de la compagnie s’approprièrent d’une certaine façon les succès de leurs champions.

Takiro, malgré les protestations véhémentes de sa sœur, passa ensuite à l’action et, à l’aide du Prince des Orphelins, procéda à identifier parmi les membres de la Compagnie des gens à la moralité douteuse, comme des petits nobles dissipés ou d’anciens criminels pour en former une unité d’élite capable d’agir de façon discrète et parfaite pour les tâches moins honorables. Un peu malgré elle, Megumi servit de cobaye pour cette unité.

View
8. L'orage commence
Mononcle se fâche

À la suggestion d’Irana Meiren, les PJ décidèrent de tenter de régler le conflit avec leur oncle de façon moins belliqueuse. Po, qui était le seul à écrire mieux que passablement, écrit à Tiaku, son oncle et riyan de la commanderie, une lettre l’invitant à dialoguer. Tiaku accepta l’invitation.

Sur un pont, les PJ, sans Sokokariu, mais avec Irana rencontrèrent Tiaku, le fils légitime de Paoku, deux soldats et un conseiller. La discussion fut courtoise, mais tendue.

Tiaku leur indiqua qu’il appréciait beaucoup leur père, mais que celui-ci s’était mis beaucoup de personnes contre lui lorsqu’il avait décidé d’appuyer le Clan Xingshao pour reprendre les territoires Danifa conquis par l’Empire, vu les circonstances troubles dans lesquelles cette reconquête s’était passée.
Il leur dit également que, s’il n’avait pas repris la commanderie, ça aurait été Tetsu Danifa, qui l’aurait mis à feu et sang (ce avec quoi les PJ ne pouvaient qu’être d’accord).

Tiaku déclara également qu’il avait fait serment de fidélité au Shu Riyan Danifa et qu’il entendait respecter son serment, même s’il n’était pas nécessairement d’accord avec les actions de son supérieur.

De son côté, Po argumenta qu’un duel devrait régler la chose et que tous ici présents en respecterait l’issue et qu’on éviterait des conflits inutiles qui risquaient d’affaiblir les forces de la commanderie. Il serait alors facile pour Tetsu Danifa de saisir la commanderie avec l’appui du Shu Riyan qui ne semblait guère apprécié la dissidence même infime.

Il plaida également qu’il n’y avait rien d’honorable à servir un maître aussi fourbe que le Shu Riyan Danifa.

Tiaku les informa qu’il avait reçu des ordres formels et que, dans cinq jours, il attaquerait le territoire occupé par la Compagnie.

La discussion prit fin et les PJ commencèrent à penser à leur défense. Leur territoire était plutôt petit et leurs forces étaient inférieures à celles du riyan.

Les PJ commencèrent à échafauder des plans pour améliorer leurs chances de succès. Il fut convenu que Takiro, avec l’aide de ses compères, mènerait une opération de sabotage des lignes d’approvisionnement des soldats du riyan et qu’une campagne de désinformation serait menée pour confondre les forces adverses.

View
9. L'orage se poursuit
Et le Prince des Orphelins périt

Le lendemain de la rencontre avec Tiaku, Takiro aidé de Megumi commencent à planifier divers moyens de ralentir considérablement la progression éventuelle des troupes ennemies. Fausses rumeurs, pièges, leurres, tout y passe.

De son côté, Sokokariu propose d’aller payer une petite visite de type sanglante à son demi-frère, le fils légitime de Paoku. Po, appuyé de Megumi, met de façon très nette son veto à ce plan, qu’il estime déshonorant. De guerre lasse, Sokokariu part donc faire le repérage du terrain de l’armurerie que les personnages entendent ruiner. Tâche ô combien aisée pour un tel maître de la furtivité.

Le Prince des Orphelins utilise quant à lui ses sorts de divination pour tenter de discerner le futur. Il apprend que Po devrait sera attaqué dans le dos.

Le lendemain soir, les PJ mettent en œuvre leur plan. Megumi, aidée par des cavalières et assistée de Po créent une diversion sur le flanc oriental des murs de la demeure fortifiée qui contient l’armurerie, attirant ainsi une certaine riposte. Malheureusement pour les PJ, le Guo en charge fait preuve d’une clarté d’esprit et interdit aux vigiles de partir à la chasse aux rebelles pendant la nuit, devinant le caractère factice de cette « attaque ». Toutefois, la commotion crée permet à Takiro, à Sokokariu et au Prince des Orphelins, ainsi que de quelques sbires choisis pour la besogne, de procéder à l’escalade du mur Ouest et de pénétrer dans le bâtiment principal au sous-sol duquel se trouve l’armurerie.

Ils sont accueillis par dix soldats qui leur barrent la route. Takiro, d’un coup d’épée, en décapite un et en fait fuir six autres. Le lecteur avisé comprendra que le combat est de très courte durée. Ils se rendent au sous-sol et investissent l’armurerie. Pendant que les sbires s’apprêtent à saccager l’endroit, Takiro, Sokokariu et le Prince des Orphelins font fasse à douze soldats et le geguo lui-même. La bravade de Sokokariu à son égard lui amène quelques coups douloureux au torse, mais le Prince des Orphelins réussit, d’une dague bien placée, à provoquer une blessure importante au coup du Geguo qui a néanmoins le temps de le blesser sérieusement au torse. Takiro, de son côté, s’occupent des soldats, assez aisément. À un doigt de l’article de la mort, le Geguo retraite pendant que les sbires mettent feu à l’armurerie (ainsi qu’à la cuisine et à d’autres pièces, pour faire bonne mesure). Sokokariu fait en sorte que les auteurs de cette attaque sournoise soient clairement identifiés en criant « On se voit dans trois jours ! ».

Dès que les trois compères sortent, Megumi, Po et quelques fidèles tentent de couvrir leur fuite. Malheureusement, les troupes du Geguo sont disciplinées et réussissent à cerner et à capturer une partie importante des conspirateurs. Plusieurs seront tués sommairement, emprisonnés ou connaîtront un sort aussi peu enviable.

Takiro confie son épée au Prince des Orphelins et se laisse capturer aussi.

Le Geguo interroge Takiro jusqu’au petit matin pour lui soutirer des informations concernant les troupes « rebelles » (c’est-à-dire, celles des PJ). Takiro lui ment complètement.

Sur ordre du riyan Tiaku, Takiro est escorté jusqu’au chef-lieu de la commanderie, Ektara pour y être détenu. Il y sera quelques heures le temps que Megumi, Sokorariu et le Prince des Orphelins (qui arrange une diversion et qui, pour une raison obscure, connaît deux passages secrets pour se rendre dans la forteresse, réussissent à trouver la geôle sans se faire voir et libérer Takiro.

Sur le chemin de retour, ils sont accostés par des gardes qui ont été soudoyés préalablement par le Prince des Orphelins. Revenir au campement ne constitue aucun problème pour les héros.

Après les derniers préparatifs, la bataille est engagée entre les troupes du riyan et nos héros et leurs amis. Fort du conseil du Prince des Orphelins, Po maintient en arrière un cordon de troupes avec Sokokariu.

La stratégie de Po est simple, il entend risquer le moins possible ses troupes et se maintient dans une attitude défensive, préférant la sécurité des hauteurs boisées, plutôt que de faire une contre-attaque qui exposerait les troupes à plus de risques.

Pendant la bataille, chacun des PJ participe à la bataille.

- Le brave Takiro affronte à lui seul un trio de soldats d’élite qui faisaient une percée ;

- Le cérébral Po, plus occupé à donner des ordres qu’à plonger un dinda dans le corps de l’ennemi, réussit à l’aide de ses suivants à mettre en déroute une guo et ses cinq soldats qui servaient d’éclaireurs ;

- L’insolent Sokokariu oblige un maître-archer à se retirer (après avoir brisé son arc de très belle facture) ;

- La charmante Megumi affronte à elle seule dix soldats qui la cernent et, après en avoir tué sept, fait fuir les trois derniers.

La prédiction du Prince des Orphelins s’avère vraie. L’arrière des troupes est attaqué par des morts-vivants dirigés par un trio de nécromanciens. L’effet de surprise que ces derniers escomptaient n’a cependant pas lieu et, après quelques pertes, l’armée des morts se retire.

La bataille est gagée par les PJ. Malheureusement, elle est l’occasion d’une perte tragique pour les héros. Le corps froid du Prince des Orphelins, criblé de flèches, est retrouvé dans les rues du village qui était au milieu du champ de bataille. Il avait tenté, sans succès, de rallier des troupes sous le tir nourri des archers du riyan, mais ceux-ci le prirent pour cible.

View
10. L'orage se poursuit encore

Varrick, le shaman Truil, n’était pas des plus heureux parmi sa tribu. Le mariage quelque peu forcé de cette dernière avec la Tribu des Lames Écarlates était source de tensions continuelles qui commençait à lui peser. De plus, il était loin d’être un chef naturel, ce qui n’arrangeait pas les choses.

Accompagné de quelques amis et parents, Varrick commença son périple vers le Dindavara, après avoir interprété les signes envoyées par la déesse de la Lune. Sur les terres du clan Burai, il fut arrêté promptement par une femme qu’il avait déjà vue mais dont il ne se souvenait pas le nom. Elle le regarda d’un regard froid et vide de tout expression. Le shaman tomba endormi subitement et se réveilla dans une geôle.

Il fut libéré par un jeune noble nommé Xian Dara Xinghsao qui lui demanda son aide pour libérer Megumi qui, selon ce qu’il avait appris, avait été capturée par le Riyan Tiaku qui utilisait ceci pour faire chanter ses deux frères. Varrick, toujours observateur, nota que de dire que son interlocuteur était davantage préoccupé par Megumi que par les deux frères aurait été un euphémisme.

Varrick accepta de le suivre, bien qu’il éprouvait une certaine méfiance par rapport à Megumi, n’était-elle pas contaminée par un démon ?

Après avoir obtenus de l’information d’une femme se disant servante de Megumi, Varrick et Xian, accompagnés de cinq hommes, pénétrèrent par un passage secret dans la Citadelle du Corbeau, où logeait le riyan, et investir la tour dans laquelle Megumi était gardée. Ils entrèrent et constatèrent, parmi la noirceur, qu’une personne était attachée par une corde. Dès qu’ils furent rentrés, la noirceur se dissipa et devant eux se tenaient une quarante de soldats ainsi que Tetsu Danifa qui commença à narguer Xian. Un des soldats reconnut Varrick. La personne attachée n’était qu’un grossier mannequin.

Le tout avait été un piège pour capturer Xian. Ses amis et lui se défendirent et couvrirent la retraite de Varrick qui se transforma en loup pour fuir les lieux avec un des compagnons de Xian, resté en arrière.

Les retrouvailles de Po, Takiro et Megumi furent un peu tièdes. Sokokariu semblait presque désespéré de constater que le shaman Truil était aussi austère que ses nobles compagnons. Suite à une intervention dénuée de tout sentiment de Megumi, sa mère, Irana Meiren n’hésita pas à la traiter de « sans-cœur ou d’hypocrite », voulant ainsi obliger sa fille à se commettre. De son côté, Po voyait que Xian était un allié potentiel important et qu’il fallait faire quelque chose.

Il était évident que d’avertir le patron de Xian, soit le Hai Riyan du Dindavara, était une option à écarter. Le Hai Riyan n’aurait pas eu le choix de désavouer son garde du corps qui avait agi à sa propre initiative et de façon illégale.

Les chefs de la rébellion commencèrent à travailler sur leur plan.

Sokokariu se chargea de recueillir le plus d’information possible sur la situation actuelle. À l’aide des informateurs de la compagnie et grâce à ses talents multiples (escalade et furtivité), il put comprendre que Tetsu Danifa et cinquante de ses hommes logeaient présentement à la Citadelle du Corbeau et qu’ils interrogeaient Xian sur la situation du hai riyan.

Le tout se compliqua par l’arrivée de Tao-Li Danifa, une geguo fidèle au riyan Tiaku. Celle-ci expliqua que Tetsu Danifa avait agi de sa propre initiative et qu’il comptait en fait sur le fait que les rebelles tueraient le riyan et qu’il pourrait ainsi prendre sa place. Après quelques hésitations, Tao-Li accepta la suggestion de Po de protéger le riyan pendant qu’ils s’occuperaient du reste.

Cette information contenta secrètement (enfin, pas si secrètement que ça) Takiro. Celui-ci rêvait depuis longtemps de prendre sa revanche contre Tetsu Danifa qui avait brisé l’épée contenant l’âme du père de Takiro.

Le plan arrêté fut le suivant :

1)investir militairement Ektara, chef-lieu de la commanderie pour couper l’approvisionnement de la Citadelle du Corbeau, sans tuer le riyan ;

2)envoyer un petit groupe pour libérer Xian Dara détenu dans la Citadelle.

Sokokariu proposa d’utiliser des bateaux pour entrer par la rivière, chose peu courante au Dindavara qui ne possède pas d’accès à la mer.

Takiro mènerait le combat dans les ruelles étroites du centre d’Ektara, pour profiter de son talent à faire de la guerre, disons-le, sale.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.