Takiro Haokang Danifa

Soldat ayant vécu les affres de la guerre, mais qui reste d’abord et avant tout un homme de principe.

Description:

Mission: Depuis son récent retour à la Commanderie, il cherche à comprendre la raison de la mort de son père. Se Venger de Tetsu Danifa par n’importe quel moyen.

Duty: Une mission est sacrée, il la mènera avec acharnement jusqu’au bout (parfois frisant l’obstination et l’aveuglement). Régit par un code d’honneur, il respecte l’ennemi vaincu, cherche à combattre sans passion ni haine (les sentiments n’y ont pas leur place) et n’abandonne jamais des blessés ou des morts.

Craving: Agir en martyr pour gagner l’approbation des autres, gagnant ainsi leur reconnaissance.

Body 5 Sense 2 Charm 1
Athletics 1 Graces 4
Endurance 1 Lie 5
Fight 1
Parry 3
Run 3
Vigor 2
Coordination 3(4) Command 1 Knowledge 1
Sword 5 + MD Intimidate 5 Counterspell 4
Language: Dindavarian MD
Language: Uld 1
Tactics 4

Advantages, Disciplines & Paths

  • Status 3
  • Thick-Headed
  • Dinda: La Morsure du Lion (+1 coord)
  • Hai Dinda: Vent de Fureur
  • Wealth 3 (Company owes him Wealth 4)
  • Tyrant’s Command 2
  • Military Deceit 3
  • Razor Heart 4
  • Iron Tortoise 2

XP: 19 en banque

Bio:

Faits marquants

Deuxième de famille, Takiro n’a pas accès à la même éducation militaire que son frère aîné. Il quitte alors la commanderie à sa majorité pour s’enrôler dans une troupe de mercenaires. Les recrues provenant de nations différentes, la troupe favorise l’esprit de corps, un code d’honneur favorisant l’unité en se basant sur des valeurs communes : courage, discipline, loyauté.

La compagnie acceptant des contrats à hauts risques, les pertes sont souvent élevées. Takiro va perdre de nombreux compagnons, ce qui le marque profondément. Il est difficile pour lui de faire confiance ou de se lier d’amitié dans un autre contexte que celui de la guerre.

C’est au sein de cette compagnie qu’il vit une relation amoureuse avec une mercenaire venue des Marches de l’Ouest, Pearl. Mais les années passées à guerroyer ont rendues sa carapace épaisse, et la relation en a beaucoup souffert, pour finalement se terminer aigrement. Il s’en veut encore aujourd’hui, même s’il peine à se l’avouer.

L’annonce de la mort de son père force un retour précipité au bercail, et c’est bien malgré lui qu’il se voit confier le dinda portant l’âme de son père. Il voit cet honneur comme une opportunité de prouver à son frère de quoi il est capable, et décide de s’établir dans la commanderie où on lui confie le titre de Guo.

Il ne conservera pas son titre bien longtemps. Son frère est démis de ses fonctions sur ordre du Shu Riyan, et bien que son oncle lui offre de le remplacer, il considère que ça serait un manquement à son honneur et décide de piler sur son orgueil et de suivre son frère dans sa révolte.

Au sein de la rébellion, il s’impose à la tête d’une petite unité d’élite spécialisée dans les tactiques s’inspirant de celles pratiquées par les mercenaires.

Il est déclaré champion de l’épreuve de Duel du Tournoi des 250 Constellations, confirmant son talent martial. Cependant, sa victoire est au gros prix, puisque Tetsu Danifa brise la lame contenant l’esprit de son père avant de s’écrouler sur le sable de l’arène. Il jure d’obtenir sa vengeance.

Lors de l’attaque sur le repaire des nécromanciens, il tombe sur Pearl qui est à la tête d’un détachement de son ancienne compagnie de mercenaires. Elle lui annonce qu’il est le père d’Honor, conçu tout juste avant son brusque retour au Dindavara.

Perceptions des autres

Nobles: Il est dommage que les privilèges soient accordés de façon héréditaire et non au mérite. Pour lui, les titres devraient être gagnés et conservés l’arme au poing. Le noble le plus puissant doit être en mesure de protéger lui-même sa place au sommet de la montagne, ceux qui y parviennent ont tous son respect.

Roturiers: Ils sont heureux dans leur ignorance. En servant leurs maîtres, ils sont tenus loin des horreurs de la guerre. Pour ça, ils nous doivent reconnaissance et obéissance.

Étrangers: Il a vu assez de pays pour ne pas être xénophobe, au contraire. Pour lui, quelqu’un qui combat à ses côtés et qui est digne de protéger son dos mérite le même respect qu’un compatriote. Ce ne sont pas les limites géographiques qui unissent les gens, mais bien un but commun.

Takiro Haokang Danifa

Les Héros de Dindavara FXR maitre_edgar