Les Héros de Dindavara

9. L'orage se poursuit

Et le Prince des Orphelins périt

Le lendemain de la rencontre avec Tiaku, Takiro aidé de Megumi commencent à planifier divers moyens de ralentir considérablement la progression éventuelle des troupes ennemies. Fausses rumeurs, pièges, leurres, tout y passe.

De son côté, Sokokariu propose d’aller payer une petite visite de type sanglante à son demi-frère, le fils légitime de Paoku. Po, appuyé de Megumi, met de façon très nette son veto à ce plan, qu’il estime déshonorant. De guerre lasse, Sokokariu part donc faire le repérage du terrain de l’armurerie que les personnages entendent ruiner. Tâche ô combien aisée pour un tel maître de la furtivité.

Le Prince des Orphelins utilise quant à lui ses sorts de divination pour tenter de discerner le futur. Il apprend que Po devrait sera attaqué dans le dos.

Le lendemain soir, les PJ mettent en œuvre leur plan. Megumi, aidée par des cavalières et assistée de Po créent une diversion sur le flanc oriental des murs de la demeure fortifiée qui contient l’armurerie, attirant ainsi une certaine riposte. Malheureusement pour les PJ, le Guo en charge fait preuve d’une clarté d’esprit et interdit aux vigiles de partir à la chasse aux rebelles pendant la nuit, devinant le caractère factice de cette « attaque ». Toutefois, la commotion crée permet à Takiro, à Sokokariu et au Prince des Orphelins, ainsi que de quelques sbires choisis pour la besogne, de procéder à l’escalade du mur Ouest et de pénétrer dans le bâtiment principal au sous-sol duquel se trouve l’armurerie.

Ils sont accueillis par dix soldats qui leur barrent la route. Takiro, d’un coup d’épée, en décapite un et en fait fuir six autres. Le lecteur avisé comprendra que le combat est de très courte durée. Ils se rendent au sous-sol et investissent l’armurerie. Pendant que les sbires s’apprêtent à saccager l’endroit, Takiro, Sokokariu et le Prince des Orphelins font fasse à douze soldats et le geguo lui-même. La bravade de Sokokariu à son égard lui amène quelques coups douloureux au torse, mais le Prince des Orphelins réussit, d’une dague bien placée, à provoquer une blessure importante au coup du Geguo qui a néanmoins le temps de le blesser sérieusement au torse. Takiro, de son côté, s’occupent des soldats, assez aisément. À un doigt de l’article de la mort, le Geguo retraite pendant que les sbires mettent feu à l’armurerie (ainsi qu’à la cuisine et à d’autres pièces, pour faire bonne mesure). Sokokariu fait en sorte que les auteurs de cette attaque sournoise soient clairement identifiés en criant « On se voit dans trois jours ! ».

Dès que les trois compères sortent, Megumi, Po et quelques fidèles tentent de couvrir leur fuite. Malheureusement, les troupes du Geguo sont disciplinées et réussissent à cerner et à capturer une partie importante des conspirateurs. Plusieurs seront tués sommairement, emprisonnés ou connaîtront un sort aussi peu enviable.

Takiro confie son épée au Prince des Orphelins et se laisse capturer aussi.

Le Geguo interroge Takiro jusqu’au petit matin pour lui soutirer des informations concernant les troupes « rebelles » (c’est-à-dire, celles des PJ). Takiro lui ment complètement.

Sur ordre du riyan Tiaku, Takiro est escorté jusqu’au chef-lieu de la commanderie, Ektara pour y être détenu. Il y sera quelques heures le temps que Megumi, Sokorariu et le Prince des Orphelins (qui arrange une diversion et qui, pour une raison obscure, connaît deux passages secrets pour se rendre dans la forteresse, réussissent à trouver la geôle sans se faire voir et libérer Takiro.

Sur le chemin de retour, ils sont accostés par des gardes qui ont été soudoyés préalablement par le Prince des Orphelins. Revenir au campement ne constitue aucun problème pour les héros.

Après les derniers préparatifs, la bataille est engagée entre les troupes du riyan et nos héros et leurs amis. Fort du conseil du Prince des Orphelins, Po maintient en arrière un cordon de troupes avec Sokokariu.

La stratégie de Po est simple, il entend risquer le moins possible ses troupes et se maintient dans une attitude défensive, préférant la sécurité des hauteurs boisées, plutôt que de faire une contre-attaque qui exposerait les troupes à plus de risques.

Pendant la bataille, chacun des PJ participe à la bataille.

- Le brave Takiro affronte à lui seul un trio de soldats d’élite qui faisaient une percée ;

- Le cérébral Po, plus occupé à donner des ordres qu’à plonger un dinda dans le corps de l’ennemi, réussit à l’aide de ses suivants à mettre en déroute une guo et ses cinq soldats qui servaient d’éclaireurs ;

- L’insolent Sokokariu oblige un maître-archer à se retirer (après avoir brisé son arc de très belle facture) ;

- La charmante Megumi affronte à elle seule dix soldats qui la cernent et, après en avoir tué sept, fait fuir les trois derniers.

La prédiction du Prince des Orphelins s’avère vraie. L’arrière des troupes est attaqué par des morts-vivants dirigés par un trio de nécromanciens. L’effet de surprise que ces derniers escomptaient n’a cependant pas lieu et, après quelques pertes, l’armée des morts se retire.

La bataille est gagée par les PJ. Malheureusement, elle est l’occasion d’une perte tragique pour les héros. Le corps froid du Prince des Orphelins, criblé de flèches, est retrouvé dans les rues du village qui était au milieu du champ de bataille. Il avait tenté, sans succès, de rallier des troupes sous le tir nourri des archers du riyan, mais ceux-ci le prirent pour cible.

Comments

FXR LexMajor

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.