Les Héros de Dindavara

13 - Le calme après la tempête

Réconciliation familiale et nettoyage après sinistre

La vie reprend tranquillement son cours à Ektara. Chacune des factions contrôle une partie de la ville, mais les portes sont ouvertes et les marchandises de même que les habitants peuvent emprunter le pont.

Profitant du calme relatif, Irana, Megumi et Takiro profitent de quelques jours de repos pour laisser leurs nombreuses blessures se cicatriser, tandis que Po s’attelle à l’organisation de la zone que la Compagnie contrôle et que Sokokariu en profite pour prendre plusieurs verres dans une taverne.

Départ de Xian

Xian Dara Xingshao, remis sur pied, annonce qu’il doit retourner voir le Hai Riyan. Megumi l’escorte jusqu’à la porte et lui remet un bijou “en souvenir d’elle”.

Réconciliation familiale

De son côré, après avoir réfléchi aux conséquences de la chose, Tiaku fait arrêter les soudards à la solde de Tetsu Danifa. Ceux-ci, désorganisés, n’offrent qu’une brève résistance. Le riyan transmet ensuite une missive aux PJ les invitant à venir assister à l’exécution des criminels ainsi mis aux arrêts. Des noms apparaissant sur la liste, Po n’en reconnaît aucun.

À l’exception de Varrick, guère porté sur ce genre de choses, Les PJ acceptent et se rendent à la Citadelle du Corbeau sans encombre. Po voit Uokani au Coeur de Granit sortir du manoir du riyan, tandis que l’attention des autres est consacrée à la quinzaine de prisonniers mis aux fer dans la cour. Uokani était la prêtresse de Dindakuan en charge de l’enquête relativement aux crimes commis par Akomo Haokang Danifa, père de la fratrie.

Tiaku, le visage blême, prononce la description des crimes commis par les soudards et annonce que la sentence retenue est l’exécution. Il regarde alors Uokani et indique que, par décision du Shu Riyan Danifa, les criminels sont graciés. Tiaku sort néanmoins son épée et étête Uokani, rentrant ensuite dans son manoir, sous l’oeil héberlué de l’assistance.

Les PJ vont voir Tiaku et une discussion franche s’engage entre les parties. Tiaku confirme que Uoakni était la représentante du Shu Riyan et qu’il considère que ce dernier avait dépassé les bornes en interférant trop avec l’administration de la Commanderie.

Une entente intervient entre Tiaku et les PJ. Ces derniers rendent les armes, toutefois, ils seront graciés par le riyan et chacun retrouvera un poste de commandement dans la Commanderie. De même, tous les hommes ayant participé à la rébellion retrouveront leurs anciens privilèges et aucun roturier ne sera puni. Toutefois, Tiaku avertit Sokokariu que, dans son cas, il attendra la décision de Kazen, le fils de Paoku, de porter plainte contre le métis ob-lob/dindar avant de rendre jugement.

À la joie de plusieurs, cette entente met fin d’office à la situation de conflit dans la Commanderie. Le riyan avertit le peuple qu’il y aura des conséquences et qu’une réplique du Shu Riyan est à prévoir.

Il est également décidé que Po mènera des forces pour faire une attaque préventive contre les nécromanciens.

Un sous-sol périlleux

Sokokariu discute avec Kazen et fait un brin de ménage dans les ruines de la Tannerie. Si Kazen a l’intention de la construire, il lui manque des fonds importants pour ce faire. Kazen explique aussi à Sokokariu que Paoku avait deux partenaires dans ses affaires, une marchande dindar – qui, dit-il, aurait une dent contre Varrick – ainsi qu’un sénateur Uld.

Un peu par mégarde, Kazen et Sokokariu découvrent des catacombes sous la Tannerie. Avec l’aide de Po, Takiro, Varrick et Megumi, ils décident de les explorer. Le sol est couvert d’une forme de gelée acide, que Varrick et Megumi identifient comme étant apparentés à de la bave de limace. L’émettrice de cette substance est malheureusement vite identifiée par Sokokariu qui reçoit un jet d’acide brûlant de la part de l’immonde créature. Celle-ci est mise en pièce par Takiro et Megumi, qui, eux-mêmes se font brûlés par le sang acide du mollusque géant.

Un peu plus loin, se dressent une petite nécropole. N’écoutant aucunement ses amis, Sokokariu s’aventure sur un pont de bois pourri menant au mausolée principal. La structure de bois cède sous son poids. Le roublard saute et évite une chute douloureuse. Il entre dans le mausolée et voit un cadavre mommifié. Son regard est attiré par la dague et non les six urnes qui sont autour. Une fois que Sokokariu a pris la dague, la mommie s’éveille et se met à sa poursuite, sautant même par dessus le précipice pour rejoindre le voleur. Une dizaine de mommies similaires sortent alors des tombeaux avoisinants et une bataille s’engage. Les PJ ont le dessus, malgré la mort de suivants de Po. Sokokariu omet ou néglige de les aviser qu’il a gardé la dague…

Comments

Après avoir franchi le précipice qui isole le mausolée de justesse, Sokokariu décrit à Po ce qu’il voit, dont la momie immobilisée sur son trône.

Po (toujours pragmatique): “Est-ce qu’elle bouge?”
Soko: “Euh… non”
Po: “Bon, ben reviens-t’en alors”

:)

13 - Le calme après la tempête
FXR FXR

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.